Accueil > Essaimer > 2016, l’ouverture d’une deuxième classe

Sur le chemin de l’école... numérique

2016, l’ouverture d’une deuxième classe

Une deuxième équipe à pied d’oeuvre.

vendredi 16 décembre 2016

Aujourd’hui deux classes de seconde sont équipées et disposent de classeurs numériques dans pratiquement toutes les matières.

La question qui est venue rapidement au bout de la première année a été de se demander comment porter l’expérience en dehors de la classe.
Les premiers moments ont été difficiles, il a fallu lever un certain nombre d’a priori envers le numérique mais aussi vis-à-vis des changements de pratiques que cela supposait.
Peu à peu l’attitude générale dans l’établissement a basculé de l’indifférence (parfois narquoise) à un intérêt timide puis franc. Fanny Egger a animé deux demi-journées de découverte de l’outil au printemps 2016. Nous avons accueilli plus d’une vingtaine de collègues en tout. Cela allait de la simple curiosité à l’envie de travailler avec nous.
En juin 2016 une deuxième équipe était quasiment sur pied.
Cela n’a pu se faire sans la volonté du chef d’établissement également car il a fallu (im)mobiliser une deuxième salle de classe et l’équiper de bornes Wifi, d’une armoire pour accueillir les tablettes etc.)
Depuis la première année nous animons une fois par trimestre des réunions/formations pour les deux équipes. Elle nous permettent de faire avancer les réflexions (comme sur le design des pages par exemple) et de former les collègues qui arrivent. Nous nous concentrons sur l’organisation des classeurs et la création de ressources pour les élèves.
A l’heure actuelle un collègue d’Histoire géographie, néo-titulaire, se forme à l’utilisation du classeur numérique et à la création de ressource en participant à la mise en place des chapitres du programme avec Yves Leblanc. De même l’un des collègues d’EPS en charge d’une des classes devrait intégrer les tablettes dans sont enseignement à partir de 2017.
Nos portes de salle de classe sont toujours grandes ouvertes aux visiteurs (et ils sont nombreux). C’est finalement le moyen le plus sûr pour nous de convaincre en douceur ceux qui souhaitent ensuite nous rejoindre.
L’idée n’est pas de basculer à 100% du temps mais d’expérimenter pour quelques heures, pour une séquence etc.

Au total les enseignements représentés sont : les Lettres, l’Histoire Géographie, les SVT, les Mathématiques, les SES et PFEG pour les enseignements d’exploration la recherche documentaire en lien avec le CDI où les tablettes peuvent désormais se connecter, la Science Physique, et l’EPS. Les modalités d’enseignement des langues freinent la mise en oeuvre des tablettes. En effet les élèves sont répartis dans des groupes de compétence, les collègues ne peuvent donc préparer les cours pour les tablettes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.