Accueil > Le projet > Formidables élèves !

Journée du 8 mars

Formidables élèves !

La journée internationale des droits des femmes en mots

vendredi 9 mars 2018

Avant de retrouver les comptes rendus détaillés des échanges, des débats, quelques textes, quelques mots écrits par les élèves de seconde 5 et 9 pour cette occasion.

Dans le cadre de la journée Internationale des Droits des Femmes qui a eu lieu le jeudi 8 mars 2018 à l’auditorium des Ateliers du Jours à Montceau Les Mines, les élèves de seconde (5 et 9) du lycée Henri Parriat ont organisé des débats autour de différentes questions :

-  Les femmes sont-elles faites pour les sciences ?
-  Quels hommes pour demain ?
-  La femme est-elle une bonne ménagère ?
-  Comment déclarer son amour aujourd’hui ?

Les élèves ont été amenés à réfléchir et à produire des textes (scènes de théâtre, poèmes, questionnaires, …) qu’ils ont présenté à cette occasion en ouverture de mini-débats.

Slam par Lauryne...

Je suis différente

Et le resterai jusqu’à la nuit des temps
Alors, je décide d’assumer
Ce dont je suis accusé
Puisqu’il y a pas d’équité
Il n’y a qu’à la créer
Et faire cesser cette inégalité
C’est ce que j’appelle évoluer
Sujette à la discrimination et à l’exclusion
La soumission et la pression
Que nous ressentons
Et que nous exprimons
Et loin d’être le fruit de notre imagination
Une fois que les femmes se mettront
D’accord nous avancerons
Tel un bataillon en vue d’une révolte
Pour une égalité que nous méritons
Une guerre sans mort
Certaine encore sont utiles qu’au foyer
Triste préjugé, harcelées nous voilà exploitées
Dans une cuisine aménagée
Manipulée par des êtres décérébrés
Qui ne jugent que par la sexualité
Des pensées arriérées
Qui nous collent un tablier
Avec seul métier
De récurer l’évier
Misogynes décomplexés
Sans arrière-pensée
Sans amalgame veuillez
Vous excuser
De votre ignorance abusée
Car des préjugés subsistent et persistent
Pourtant on résiste
Malgré votre emprise
Et le manque d’altruisme
Caractéristique
De l’homme jusqu’en 2018
Hey toi, tu crois que je ne t’ai pas vu ?
Fantasment, imaginent être violents
Ah bah Oui, c’est bien connu
Que je me maquille pour te faire du rentre dedans
Pourquoi je me bats ?
Car ils pensent que nous sommes excusable
Penses-tu vraiment que je suis responsable  ?
C’est un long débat
Houleux en plus de ça
Qui ne s’arrêtera pas
Tant que des femmes comme moi
Seront là
De quel droit
Te prétends-tu être au-dessus de moi ?
Tu crois
Que ce que tu fais n’est pas un crime ?
Qu’il n’y a pas de victime ?
Mais qui peut me dire à quel moment commence le racisme
Tout n’est vraiment que question de skin ?
Est-ce que les hommes
Sont hors norme  ?
Mais comment faire
Quand nous devons nous taire ?
Quand notre mot à dire ne vous intéresse guère ?
Sommes-nous condamnées à une vie austère ?
Si tu as le choix, dénonce
Ce n’est pas une honte
Au contraire une fin en soi et un début de réponse
Je me présente, je suis Lauryne
Je ne suis pas féministe
Juste réaliste

A lire aussi sur Montceau News