Accueil > Le projet > C’est parti !

Année 2017 - 2018

C’est parti !

Une année pleine de projets

jeudi 7 septembre 2017

C’est la rentrée pour notre quatrième promotion d’élèves de secondes en numérique C’est aussi la deuxième année au cours de laquelle deux classes bénéficient de l’expérimentation. Nous avons plein de projets...

Deux classes sont cette année encore équipées de tablettes et de classeurs numériques. Nous avons pu in extremis mettre en place le nouveau parc de tablettes, en remplacement du premier qui était rapidement arrivé à son terme car obsolète avant même d’avoir servi ! Ce sont, cette fois, des tablettes Sqool équipées de Windows 10 afin de pouvoir faire fonctionner le classeur OneNote pour la Classe.
Nos équipes se renouvellent, il y a désormais un professeur d’Histoire géographie et un professeur de mathématiques en plus. Nous avons continué à nous former et à former nos collègues.
Les classeurs sont de plus en plus homogénéisés (ce que nous travaillons depuis deux années maintenant).


La course d’orientation par équipe, Journée du 4 septembre, Intégration

Cette année devrait également nous conduire vers un projet international autour de l’art de conter et de chanter la femme / la féminité au Moyen Âge et pas seulement.
"Troubadours" s’appuie sur la collaboration de 13 pays (qui ont pour l’instant répondu à l’appel) et nous allons proposer au fil de l’année quelques temps forts, dont la journée internationale des droits de la femme. Fanny Egger a ramené de Toronto cette idée en collaboration avec une enseignante Catalane.

Ce projet a été élaboré à la suite d’une rencontre entre deux enseignantes de deux pays différents  : la France et l’Espagne.
L’objectif principal est de créer un fil rouge sur l’ensemble de l’année scolaire qui permette de rassembler les élèves et les enseignants des différentes disciplines autour de l’élaboration de contenus, de créations artistiques (musiques, poèmes, chants, lectures expressives) et de productions numériques (programmation d’une application pour mobile Android).
Le thème du «  troubadour  » a été choisi à la fois pour sa dimension historique, pour sa dimension littéraire et pour l’imaginaire qu’il dénote. Le projet se veut, en effet, une invitation au voyage et à l’itinérance avec une volonté réelle de tisser des liens entre la France et l’Espagne.

La dimension historique…
Les élèves seront ainsi amenés à découvrir et à approfondir leurs connaissances sur la période historique du Moyen-âge à travers des activités variées mises en œuvre dans les différentes disciplines  : français, histoire-géographie, mais aussi PFEG (avec la découverte du système bancaire) et SVT (avec la mise en place d’un jardin potager «  moyenâgeux  »).

L’objectif de cette partie relève à la fois de la mise en contact avec des textes d’époque, des connaissances concernant la vie, la société, la politique, le système financier, le paysage et les contraintes climatiques mais également d’une découverte de l’univers artistique, notamment avec la découverte de la musique ou de l’architecture de l’époque.

La dimension littéraire…
Par ailleurs, les élèves seront amenés à réfléchir sur la poésie de l’époque avec la découverte de la poésie des troubadours et la place toute particulière accordée aux femmes dans ces chants. On questionnera ainsi la place de la femme dans le chant d’amour, en partant de sa description au sein du chant vers une réflexion sur la femme créatrice (les femmes trobairitz).

A partir de là, on pourra prolonger la réflexion sur la place de la femme dans la société actuelle en faisant intervenir aussi bien l’histoire de la littérature que le débat en EMC (éducation morale et civique) et on pourra confronter les élèves à des chants d’amour modernes ou à des femmes chanteuses d’aujourd’hui qui posent la question de la place de la femme.

L’imaginaire du voyage…
Le voyage aura déjà été vu dans les deux précédentes parties car il est l’une des caractéristiques spécifiques des troubadours. Ces premières approches seront enrichies par des réflexions linguistiques avec un travail sur la vie des mots du latin vers le français moderne en passant par l’ancien français mais aussi avec une réflexion sur l’évolution dans d’autres langues comme le catalan et l’espagnol.

Ainsi, la dimension itinérante se retrouve dans ces liens tissés avec l’Espagne et la réflexion autour de l’universalité du chant d’amour qui confère à la femme une dimension particulière  : mythe, déesse, Muse, ou objet de désir. Les élèves seront amenés à partager leurs réflexions et leurs productions entre les deux pays et peut-être avec d’autres pays (une page Facebook internationale partagée avec des groupes d’enseignants va être publiée courant du mois d’août pour inviter d’autres pays à participer à ce travail).

Que vont faire les élèves  ?
Le planning des activités est détaillé dans le calendrier prévisionnel que les enseignants amendent au fur et à mesure. Nous le mettrons bientôt en ligne.

L’objectif du projet est de faire travailler les élèves sur les thèmes décrits précédemment à travers des activités variées permettant de mettre en œuvre différentes compétences et connaissances.

Ainsi, nous souhaiterions que les élèves puissent développer leurs compétences orales grâce aux différentes présentations et exposés qui leur seront proposés tout au long de l’année, mais également qu’ils puissent travailler la lecture expressive d’un texte, au sein d’ateliers sur «  l’art de conter  ». Ces compétences seront également mises en œuvre par la création d’un «  spectacle  » partagé entre la France et l’Espagne, pour la journée des droits de la femme qui aura lieu le jeudi 8 mars.

Pour ce qui est des compétences écrites, les élèves seront amenés à élaborer de nombreux contenus dans les différentes disciplines et sous différentes formes  : exposés, fiches de mots, discours, saynètes, poèmes, chansons, … Ces contenus seront partagés sur un blog ou dans l’application.

Nous aimerions que les élèves acquièrent des connaissances culturelles et artistiques à travers l’étude de l’iconographie, de la musique, de l’architecture mais également qu’ils découvrent les lieux de culture présents dans leur environnement  : bibliothèque, CDI, médiathèque, musées, …

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.